Le process résulte sur un rééquilibrage energétique global, associé à un protocole spychromie, visant à limiter l'hyperactivité et les crises névrotiques